Avant le match, j’avais insisté sur le fait que le fond de jeu, les attitudes et l’envie étaient primordial pour sortir satisfait de notre match.
Tous ces ingrédients ont été laissés au vestiaire pendant la première mi-temps face à une équipe certes au-dessus de nous. Sanction logique : 5-19 à la pause.
La deuxième mi-temps a été bien meilleure, notamment en défense ou l’intensité est clairement montée d’un cran. En attaque, on a retrouvé du mouvement, et nous avons logiquement trouvé plus de solutions. Les montées de balle, qui n’avaient pas existé en première mi-temps, nous ont aussi aidé à marquer plus de buts.
Je vous l’ai dit avant le match, le score m’importait peu, une victoire n’aurait été que du bonus. Mais la manière et le fond étaient très importants pour moi. On peut se dire plein de chose, que c’était une reprise, ce qui pourrait expliquer le manque de rythme et de réussite au shoot. Qu’on jouait une N3, ce qui pourrait expliquer la différence de score.


Je pense que les explications sont ailleurs, et on les développera ensemble lors du prochain entraînement. Il manquait beaucoup trop d’éléments, indépendant de la différence de niveau et de la reprise pour qu’on soit satisfait de ce match !

Je finis en citant Bertrand Gilles, double champion olympique, du monde et d’Europe sur le plateau de BeIn à la mi-temps du match de l’équipe de France contre les coréens (ou la France joue sur un rythme d’entraînement à très basse intensité): «- On peut parler technique pendant des heures, si les ingrédients essentiels ne sont pas là, on ne peut rien faire. La journaliste: et c’est quoi ces ingrédients? B. Gilles: La combativité ».

Hugo, coach des seniors filles du BVHCP

Pin It on Pinterest